Implémentation d'un modèle thermique limitant la machine électrique dans un simulateur de véhicule hybride

IFP Energies nouvelles - Mobilité et Systèmes | Ref : Stage R1030R/2020/n° 5

Stage - Energétique

  • Début

    entre janvier et juin 2020

  • Durée

    5 mois

  • Localisation

    Hauts-de-Seine

  • Indemnité

    Oui


IFP Energies nouvelles est un organisme public de recherche, d’innovation industrielle et de formation intervenant dans les domaines de l’énergie, du transport et de l’environnement. Sa mission est d'apporter aux acteurs publics et à l'industrie des technologies performantes, économiques, propres et durables pour relever les trois grands défis sociétaux du 21e siècle : changement climatique et impacts environnementaux, diversification énergétique et gestion des ressources en eau. Son expertise est internationalement reconnue.

IFP Energies nouvelles poursuit 5 priorités stratégiques, indissociables et complémentaires dans l'accomplissement de sa mission d’intérêt général :

  • Produire à partir de sources renouvelables des carburants, des intermédiaires chimiques et de l'énergie
  • Produire de l’énergie en réduisant l’impact sur l’environnement
  • Développer des transports économes et à faible impact environnemental
  • Produire à partir de ressources fossiles des carburants et intermédiaires chimiques à faible impact environnemental
  • Proposer des technologies respectueuses de l'environnement et repousser les limites actuelles des réserves d'hydrocarbures

Son école d'ingénieurs, partie intégrante d'IFP Energies nouvelles, prépare les générations futures à relever ces défis.

Implémentation d’un modèle thermique limitant la machine électrique dans un simulateur de véhicule hybride

Description du sujet :

Les objectifs de réduction du CO2 émis par le parc automobile font anticiper une électrification généralisée de celui-ci à moyen terme. Une manière rationnelle d’atteindre une telle diffusion reste d’ajouter systématiquement au GMP, à minima, une hybridation 48V moins onéreuse.

L’utilisation de cette dernière demeure très critique vis-à-vis de sa thermique. Nos outils de simulation système ne considèrent pas cette limitation, et exploitent à loisir la pleine puissance des machines électriques 48V, surestimant vraisemblablement le gain de consommation engendré.

Implémentation d’une méthodologie thermique pour la machine électrique

Le travail débutera par une capitalisation des représentations thermiques développées actuellement en interne, complétée d’une bibliographie, afin de proposer une approche 0D et/ou multizone modélisant simplement la température instantanée de la machine 48V. Ce modèle devra ensuite être implémenté dans la plateforme de simulation véhicule.

Evaluation sur cycle et optimisation d’architecture hybride

Le stage se prolongera par l’évaluation sur des cycles routiers de cette nouvelle approche, et ses conséquences sur la loi de commande du GMP hybride, dont le « cerveau » intègrera cette nouvelle limitation.

L’étude prospective sur le véhicule hybride double 48V entamée en 2018 servira de support applicatif : il deviendra possible de justifier ou non l’ajout d’un second moteur électrique basse tension, et d’explorer quelle architecture de transmission convient le mieux à cette configuration.

Profil recherché :

Ingénieur en énergétique. Des connaissances en machines électriques seraient utiles.

  • Des connaissances en langage de programmation sont nécessaires.

Vivien PREVOST
1&4, avenue de Bois-Preau
92852 - Rueil-Malmaison cedex
,